Les taxis pour personnes handicapées

Malgré l’existence de la carte d’handicap délivrée par l’Etat marocain, toutes les personnes à mobilité réduite ne peuvent profiter de tous les avantages s’y afférant. Effectivement, quelques cas d’infirmités physiques ou sensorielles peuvent empêcher certains l’usage des transports en commun comme les bus. Ils peuvent toutefois se déplacer par d’autres moyens dont le taxi pour personnes handicapées.

Le taxi pour personnes handicapées : la situation au Maroc

Au Maroc, les personnes à fauteuil roulant ont longtemps été confrontées aux problèmes de déplacement et d’accessibilité. A cause de l’encombrement apporté par leur siège, il leur est difficile d’utiliser des taxis classiques. Pour y remédier diverses mesures ont été instiguées pour établir le taxi pour personnes handicapées au Royaume.

Parmi celles-ci, on a eu l’expérience « taxi pour personnes à besoins spécifiques » à Casablanca. Cette initiative a été lancée par le Wali dans le cadre de l’INDH (Initiative Nationale de Développement Humain) et en collaboration avec divers corps ministériels (ministère du Développement Social, de la Famille et de la Solidarité ; ministère de l’Intérieur et du Transport). Celle-ci fait suite à la mise en service de taxi pour personnes handicapées par SM le Roi à Oudja, en décembre 2009. C’était une action à l’intention de l’association Chifaa pour enfants handicapés.

Le premier taxi du genre mis en circulation à Casablanca est un fourgon rouge de la marque Renault, de la série Kangoo. Celui-ci s’adresse aux personnes avec un handicap moteur, les malvoyants, les femmes enceintes, les personnes diabétiques et celles souffrant d’insuffisances rénales. Cette auto se distingue pour sa porte arrière ouvrante et dotée d’une rampe amovible. Ce dispositif facilite l’arrimage du fauteuil roulant. Cette automobile est aussi équipée d’une ceinture spéciale pour le passager infirme. D’autres taxis du même type seront mis sur route prochainement selon le président de l’association Handicap-Car, Abdellah Chellal. Cette opération devrait être généralisée dans de nombreuses villes du Royaume comme Marrakech et Agadir. Les tarifs appliqués pour ces taxis avoisinent ceux des taxis ordinaires. Pour y recourir, il faut réserver par téléphone.

A Fès, un autre angle de vue se profile concernant le déplacement en taxi pour personnes handicapées. En outre, une trentaine de chauffeurs de la ville ont pris l’initiative de proposer un transport gratuit pour des personnes présentant une infirmité, avec ou sans chaise roulante.  Cette décision fut insufflée par Saïd Bahri, le président de l’association des propriétaires et des chauffeurs de taxis. Les voitures participant à ce mouvement se reconnaissent par une affiche placardée sur leur pare-brise.

Les alternatives de taxi pour personnes infirmes au Maroc

·         Les taxis verts

La société Taxis Verts du Maroc propose des voitures équipées pour handicapées. Elle tarifie ses courses au même prix que les taxis classiques.

·         Les sociétés de taxi

On retrouve désormais plusieurs sociétés de taxis prodiguant un service de déplacement pour personnes handicapées. Parmi celles-ci, on a Taxi Casablanca Maroc avec son Van Mercedes, minibus adaptés, voiture TMPR, etc.

Le projet taxi-auto : un taxi pour personnes handicapées

Durant le 3e Forum de la jeunesse marocaine du 3e millénaire à Casablanca, le concept du taxi-auto a été lancé. Ce projet fut développé et proposé par 3 chercheurs de l’association « Casablanca, jeunes PME ». Ce taxi-auto se destine à toutes personnes handicapées. Il s’agit d’un véhicule conduit uniquement par des personnes infirmes  et agrémentées (en contrepartie d’un versement de mensualité à l’association). Ces dernières peuvent ainsi utilisées ces véhicules à des fins professionnelles. Ce projet a pour but une intégration sociale et professionnelle des personnes à mobilité réduite.