Les modèles de voitures pour personnes handicapées au Maroc

Quand on est dans un état d’infirmité, il n’est pas toujours facile de se déplacer d’un bout à l’autre de la ville. Tous les taxis n’acceptent pas le transport d’une personne à mobilité réduite. Ces véhicules ne sont pas configurés pour embarquer une chaise roulante à leur bord. Pour assurer leur déplacement, il faut une voiture handicapé maroc spéciale. Il existe divers modèles de ce type dont la plupart ont été gratifiés d’un aménagement dédié.

Voiture handicapé maroc : les véhicules aménagés

On voit petit à petit émerger des sociétés proposant un service d’achat/vente de voiture handicapé maroc. Ces entreprises mettent aussi à disposition des solutions d’aménagement de véhicules. Parmi celles-ci, on retrouve la SARL TMPR. Cette agence offre aux personnes en situation d’handicap des services d’importation et d’équipements de véhicules adaptés. Elle confère une assistance commerciale dans l’acquisition d’une auto aménagée à la nature de l’handicap de l’utilisateur. Il existe d’autres sociétés comme Handynamic qui fournit de riches catalogues de voiture handicapé maroc, neuve ou d’occasion, petite ou grande.

La plupart des modèles disponibles à l’achat sont spacieux et de type adapté. On retrouve des autos comme la Citroën Berlingo, la Renault Kangoo ou encore la Volkswagen Caddy. Toutefois, une personne à mobilité réduite peut avoir le choix entre :

  • monospaces aménagés de 5 à 9 places (avec 1 place pour personne en fauteuil roulant)
  • petites voitures adaptées de 3 à 5 places (avec 1 place pour personne en fauteuil roulant)
  • autos avec accès pour fauteuil à l’avant
  • autos électriques adaptées handicap

Comment aménager sa voiture en auto pour handicapés ?

S’acheter une voiture handicap maroc peut revenir cher. Cependant, il est possible d’amortir le coût d’investissement pour un tel véhicule. Comment ? En customisant sa propre voiture avec des équipements dédiés. Dès lors, la nature des composants à acquérir dépendent de la configuration souhaitée et exigée. Voici une liste non exhaustive des équipements autos à mettre en place suivant la situation :

  • personne handicapée sans chaise roulante voyageant en siège normal : marchepied rétractable, poignée de porte adaptée, plateau de transfert rabattable, releveur ou verticalisateur, embase pivotante de siège
  • auto embarquant un fauteuil roulant avec son utilisateur voyageant en siège classique : porte télécommandable coulissante ou repliable, treuil ou bras articulé pour le chargement de la chaise roulante
  • chargement de l’handicapé directement sur sa chaise roulante : système d’abaissement des suspensions arrière, rampe d’accès, treuil, grue, hayon élévateur, plaques d’ancrage à 4 points d’arrimage (suivant ISO 10542) pour la fixation du fauteuil dans l’auto

Dans le cas où le siège conducteur est remplacé par le siège roulant de l’handicapé, il faudra effectuer de profonds aménagements du véhicule. Ce dernier doit être conforme à la directive CE 200/46. Il faut installer les dispositifs de chargement et de fixation du fauteuil dans l’habitacle. Aussi, la voiture doit avoir un siège conducteur amovible et un plafond assez haut. Quant à la mécanique, il sera nécessaire d’effectuer les modifications suivantes (si nécessaire) : remplacer les pédales de frein et d’accélération avec des commandes au volant, installer un volant à pied si le conducteur ne peut faire usage de ses bras, mettre en place un boîtier spécial pour les commandes annexes sur le volant ou le pectoral.

Il est à noter que tous véhicules adaptés doivent être homologués et assurés.

L’alternative des voiturettes

Avec les progrès de la technologie, des voiturettes spéciales pour handicapés ont été développées. Parmi les premières nées de cette génération, on a la Kenguru. Il s’agit d’une petite automobile électrique conçue par un constructeur hongrois. Celle-ci permet aux personnes à mobilité réduite de conduire. Celles-ci pénètrent dans l’habitacle de l’auto par la porte arrière (sur pression de la clé). Une rampe d’accès se déploie automatiquement. La chaise roulante électrique ou manuelle peut ainsi se hisser facilement dans la Kenguru monoplace. Dès lors, l’handicapé pourra accéder au guidon de pilotage. Ce véhicule sur mesure a une portée de 100 kilomètres sur charge pleine. Il est imputé d’une vitesse maximale de 40km/h.

A part la voiturette Kenguru, on retrouve également l’électrique Kimsi. Elle suit à peu près le même principe d’usage de sa consœur hongroise. Elle peut toutefois être équipée d’un siège conducteur classique.