Le transport scolaire pour élèves handicapés : quelles sont les solutions ?

Les élèves valides et ceux en situation d’handicap ne peuvent emprunter le même transport scolaire. Pourquoi ? Pour des raisons de sécurité et organisationnelles. Dans ce cas, se pose la question de comment choisir le transport scolaire adapté ? Si vous avez un enfant avec une quelconque incapacité physique ou psychique, sachez qu’il existe diverses solutions pour assurer ses déplacements vers et depuis son école. Tour d’horizon sur ces différentes possibilités.

Le transport adapté comme solution principale

Les élèves handicapés qui ne peuvent utiliser les transports en commun peuvent requérir une prise en charge de leur déplacement scolaire. Pour ce faire, les parents doivent les inscrire à un service de transport adapté. Pour en bénéficier, l’enfant doit fréquenter une institution d’enseignement général, une école privée ou publique ayant accès à un contrat de transport adapté. Pour être recevable, celui-ci doit présenter une situation d’invalidité médicalement justifié.

Les parents désireux d’inscrire leur progéniture à ce type de prestation auront à soumettre une demande de transport scolaire élève handicapé auprès des autorités compétentes. Si vous avez besoin d’amples renseignements, il vaut mieux s’adresser directement à l’établissement scolaire. Ce dernier vous renseignera des diverses démarches à suivre dont le remplissage du formulaire de demande et les dossiers à fournir avec une évaluation du taux d’incapacité à travers un certificat médical.

A noter que cette prise en charge est généralement attribuée sur base d’un aller-retour par jour d’école.

Les modes de transport disponibles

En général, le transport scolaire élève handicapé est assuré par des véhicules de 9 places au grand maximum. Il effectue la liaison entre le domicile de l’enfant et son école. Au vu du nombre de places, la voiture peut réaliser des déplacements groupés. Parfois, ce transport est assigné à une société de taxi ou autres transporteurs qui se chargent de ses propres modalités de passage.

Pour le Maroc, les parents peuvent faire appel à des sociétés d’applications VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur) comme celle du géant Uber, de sa filiale Careem ou du nouveau né de l’année 2019 Gokidok. Ces dernières se doivent juste de proposer des conditions de transfert suivant les normes. Plus libres et plus flexibles, elles permettent aux parents de solliciter plus d’un aller-retour (sur base de frais supplémentaires à leur charge).

Autrement, le transport adapté de l’enfant peut être assuré par les parents mêmes sur attribution d’une indemnité pécuniaire pour les frais de déplacement.

Les modalités des aides octroyées

On sait que les parents d’élèves handicapés (avec un taux d’incapacité minimum de 50 %) peuvent solliciter des aides financières pour leur déplacement à l’école. Ces aides prennent en principe la forme de prise en charge : des frais de transport scolaire remboursables sur base d’un seul aller-retour. Cette mesure limitée et souvent imposée est parfois contraignante pour les parents qui par exemple, ont des enfants diabétiques ne pouvant déjeuner à la cantine et ont besoin de rejoindre le nid familial pour cela.

La demande des aides doit être faite le plus tôt possible afin de faciliter le traitement des dossiers. En cas de réinscription, il est préconisé de demander des informations supplémentaires auprès des responsables de l’école. Normalement, cette situation ne nécessite plus le regroupement de certains papiers d’inscription et de justificatifs (surtout si l’enfant n’a pas eu à changer d’établissement).