C’est quoi le transport scolaire ?

Avant chaque rentrée annuelle, les établissements scolaires et les transporteurs invitent les parents à souscrire à un service de transfert automobile pour leurs enfants. Parfois, on accepte les offres proposées sans savoir réellement à quoi s’en tenir. Avant de souscrire à quoi que ce soit, il est toujours de connaître c’est quoi le transport scolaire ? Est-ce un service fixe, privé et payant ? À qui s’adresse-t-il ? Existe-t-il des variantes ?

C’est quoi le transport scolaire : le concept

Au Maroc et partout dans le monde, le concept de transport scolaire reste le même. Il s’agit d’un service de bus visant à faciliter les déplacements des élèves d’un point à un autre dans les cadres de leurs activités extrascolaires et parascolaires. En général, il est assuré par des sociétés spécialisées avec ou sans l’intervention de l’établissement de l’enfant. Il permet à ce dernier de rejoindre chaque jour un point de récupération afin de se rendre soit à son école soit à son domicile soit au lieu de ses activités.

Au royaume, le ramassage scolaire est assuré par des autocars ou des minibus peints en jaune avec une mention « Transport scolaire ». Certains transporteurs comme Gokidok proposent l’automobile comme moyen de déplacement. Ici, ces derniers font appel aux services d’un chauffeur privé.

Tout élève inscrit dans un établissement d’enseignement peut en bénéficier tant que celui-ci habite à plus d’1 kilomètre de l’établissement. Aussi, il peut y recourir s’il n’a pas la possibilité d’utiliser le taxi, le train au autres.

A noter que le transport scolaire est régi par des réglementations spécifiques. Pour le Maroc, cela se réfère au cahier des charges des transports pour autrui.

Le fonctionnement

En principe, voici comment se passe l’accès à ce type de prestation :

  1. Une société de transport scolaire propose des offres de ramassage scolaire et autres déplacements aux parents ou à une école.
  2. Si les parents sont intéressés, ils souscrivent à une offre (aller-retour, aller simple, déplacement extrascolaire et parascolaire) soit auprès du transporteur soit auprès de l’établissement. Dans le cas ou c’est l’école qui propose le transport scolaire, celle-ci peut se charger elle-même d’organiser l’inscription de l’élève. Elle peut aussi se contenter de mettre en relation les parents et la société en charge des transferts.
  3. Dès lors, les parents auront à remplir un formulaire d’inscription au transport scolaire. Pour cela, ils vont renseigner le profil de leur enfant et les informations personnelles demandées.
  4. Ils choisissent ensuite une offre, un circuit et un point d’arrêt.
  5. Cela se termine avec le règlement des frais de transfert qui peuvent être annuels ou mensuels.

5 jours sur 7, un bus de ramassage viendra chercher l’élève au point de regroupement. Cela permet de gagner du temps et de respecter les horaires des circuits. Les parents devront emmener et/ou récupérer leurs enfants à ce point de rendez-vous. Pour les déplacements en automobile privée, le chauffeur peut venir récupérer ou déposer l’enfant à son domicile.

La durée de transfert varie selon le type de transport, le respect des horaires, la distance à parcourir, et l’état du trafic routier.

Suivant les textes en vigueur au Maroc, le personnel d’un bus scolaire doit compter 2 à 3 adultes accompagnateurs et un chauffeur afin de veiller à la sécurité des enfants à bord. Chaque véhicule doit être doté de sièges individuels et de ceinture de sécurité.

Pour s’assurer de la bonne organisation de tout cela, les parents ont l’obligation de présenter leurs enfants au point d’arrêt en temps et en heure. Les élèves auront à apprendre les règles de bonnes conduites à bord du véhicule. Et les écoles devront communiquer, au préalable, aux parents toutes modifications d’horaires ou de services aux parents.