Bus scolaire : histoire

Qui aurait cru que l’histoire du bus scolaire remonterait au temps des charrettes tirées par des chevaux ? Or ce fut bel et bien le cas il y a presque plus de deux siècles. A l’époque, des enfants se faisaient déjà emmener à l’école avec un transport scolaire partagé. Pour connaître comment on est passé des chevaux sur pattes aux chevaux motorisés, voici un petit historique.

Le premier bus scolaire : le cheval de Trait

L’ancêtre du « car jaune » est un chariot tracté par deux chevaux. Ce dernier apparut pour la première fois dans les campagnes des Etats-Unis et du Canada. Il servait à transporter les enfants habitant dans ces zones reculées vers leurs écoles. Ce service de transfert fut instauré par les villages desservis. Dans la carriole, les élèves s’asseyaient en cercle, le long des rebords du véhicule. L’entrée et la sortie des passagers se confondaient et se trouvaient à l’arrière. On retrace aussi les premières traces de ce transport scolaire au Royaume-Uni en 1827. George Shilibeer avait fait d’un carrosse tiré par des chevaux un moyen de transfert de 25 écoliers vers leurs établissements d’enseignement.

Quand la voiture roule !

A l’orée des années 1930, les voitures motorisées se démocratisent. Profitant de cette aubaine, un entrepreneur américain Wayne Works lança le concept du « bus scolaire ». Il industrialisa et modernisa ce moyen de transport. La voiture scolaire devint alors métallique avec des vitres et des portes à l’avant du véhicule. Cela mit définitivement fin à l’ère des chariots de bois et les chevaux.

L’histoire du « School Bus » jaune

Après l’initiative de Wayne Works, ce type d’autobus s’est vulgarisé. En 1939, il devient jaune aux Etats-Unis. Ce choix de couleur se justifie pour sa haute visibilité. Cette nuance est plus facile et plus rapide à entrevoir aux aurores, au crépuscule, et dans les visions périphériques. Au milieu du XXe siècle, tous les cars de transport scolaire doivent adopter la couleur jaune à travers le territoire des 50 Etats.

Ce  fut en 1974 que ces véhicules couleur citron ont été baptisés et ont adopté l’inscription « school bus glossy yellow ». Après la seconde Guerre Mondiale, ce « School Bus » devint une nécessité pour bon nombre d’écoles. Sa couleur jaune s’internationalise et devient la marque du transport scolaire dans bon nombre de pays.

Donc un bus scolaire : c’est quoi aujourd’hui ?

Par définition, un autobus scolaire est le moyen de transport local pour les écoliers, que ce soit aux Etats-Unis, en France ou au Maroc. Ce type de véhicules sert à assurer la liaison entre le domicile de l’enfant et son établissement scolaire. Ils doivent généralement être peints en jaune ou en orange pour être bien visible pour l’œil humain. Un tel car peut être grand modèle avec 59 à 90 places ou petit modèle avec seulement une vingtaine de sièges.

Au Royaume, ces bus scolaires sont jaunes avec une bande médiane horizontale marquée d’une inscription en arabe et en français « transport scolaire ». Plusieurs sociétés de transport scolaire en proposent comme RUN RUN Transcool et l’application VTC Gokidok. Certaines sont affiliées à des écoles et d’autres non. Ces bus possèdent leur propre itinéraire, leur affiliation, et leurs propres points d’arrêt.